Agile à l’échelle : Les différentes alternatives pour relever le défi

Avant de parler d’agile à l’échelle, il nous faut, au préalable, définir ce qu’est l’agilité. Une entreprise agile est une entreprise capable de mobiliser son intelligence collective pour créer de la valeur et évoluer de façon itérative et en continu, avec une économie de moyens et d’énergie, et en créant les conditions d’épanouissement.

La présence de plusieurs équipes agiles devant travailler ensemble au sein de programmes fédérateurs  -l’agile à l’échelle- par exemple induit une complexité qu’il est nécessaire d’appréhender au travers d’un dispositif à la fois adaptatif et rigoureux ; juste ce qu’il faut de dispositif pour être et rester agile sur le long terme.

L’agile à l’échelle, c’est quoi ?L’agilité à échelle, autrement appelée « Agile@Scale » est tout simplement la mise en place d’un cadre de travail et de management pour faire travailler plusieurs équipes agiles ensemble. L’agile à l’échelle inclut également la transformation globale d’une entreprise : ce qui représente un beau travail sur la culture d’entreprise mais aussi sur le passage d’une organisation projet à une organisation bien plus orientée produit et transverse.

Quels sont les vrais enjeux qui se cachent derrière l’agilité à l’échelle ?Le premier enjeu est celui de la culture d’entreprise. On peut dire que l’Agile est 30% de pratiques/outils et 70% de culture. Ces méthodes sont, avant tout, destinées à rendre autonomes les équipes et à abandonner les chaînes de validation envers le grand ‘chef à plumes’ qui prend toutes les décisions. La difficulté majeure est de développer le « mindset » nécessaire à l’esprit du travail collectif pour lever les freins culturels.

Le deuxième enjeu est l’accompagnement. Une organisation ne se transforme pas en un jour et il n’existe pas de mode opératoire générique. Un des enjeux vise donc à comprendre quel est le vrai besoin d’une organisation et d’appliquer le modèle le plus adapté.

Le troisième enjeu est de suivre avec persévérance la transformation, comprendre la valeur ajoutée pour les équipes et garder le bon rythme dans le temps tout en impliquant et guidant l’organisation à travers cette transformation en profondeur.

Spotify : organisation et pratiques de l’agilité à l’échelle

Le modèle de Spotify ou d’une autre Startup est souvent cité comme exemple, celui d’une organisation agile : équipes pluridisciplinaires, équipes mono-disciplinaires, tribus, guilde… Le modèle Spotify repose sur un mode d’organisation original qui permet l’application de principes agiles à l’échelle d’une entreprise internationale. Avec un nombre croissant d’équipes, et l’ouverture de bureaux et annexes dans différents pays s’est posée la question de la mise à l’échelle de ces pratiques agiles. Accompagné par des coachs agiles, Spotify a au fur et à mesure de son histoire créé et fait évoluer son propre modèle d’agilité à l’échelle.

Qu’est-ce que SAFe © ?

SAFe(c) est l’un des framework Agile à grande échelle, avec LeSS, Nexus, DAD, Spotify model, etc. L’objectif de ces frameworks est de proposer un cadre agile à des groupes plus grands qu’une équipe -un ensemble d’équipes, une entreprise. Ces cadres se basent sur la brique de base « Scrum » avec des approches et philosophies différentes.

SAFe© est surtout un framework d’alignement et de prédictibilité. Il permet à l’entreprise de travailler sur les mêmes objectifs, avec la même vision. 

SAFe© permet aussi d’avoir une meilleure prédictibilité au niveau de la production. Les équipes font un grand planning en commun tous les deux mois, s’engagent dessus. À la fin de cette itération, on mesure la production des équipes et on évalue leur prédictibilité. Cette prédictibilité permettrait de créer plus de confiance et d’honnêteté sur les engagements dans l’entreprise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *