Comment manager son équipe agile

L’agilité, encore inconnue il y a quelques années encore, est un concept maintenant devenu fondamental. 

Instaurer les pratiques agiles au sein d’une organisation ne sont pas suffisantes. Savoir manager, et gouverner son équipe agile est important.

En voici quelques clés à retenir :

  • La coopération et le fonctionnement en équipe
  • Donner le droit à l’erreur pour lancer l’amélioration
  • Favoriser et encourager l’autonomie

La coopération et le fonctionnement en équipe

Dans une équipe agile, aucune décision n’est prise unilatéralement. Tous les membres y prennent part, ils discutent, font part de leur opinion et participent activement au projet, et aux décisions clés.

Dans ce sens, le manager crée un système de coopération gagnant-gagnant répondant non seulement aux valeurs de l’équipe, mais qui profite également à l’entreprise. 

Pour se faire,  comment éradiquer les frontières au sein de l’équipe ? ainsi les activités peuvent se co-construire. C’est le meilleur moyen d’appliquer le principe de la coopération. 

Si jamais un membre est confronté à une difficulté dans la réalisation de son travail, il peut alors compter sur l’aide de ses collègues. Pour que cela ne soit pas considéré comme une incompétence ou une faiblesse mais au contraire, comme un moyen d’avancer plus ensemble. 

Cette coopération se présente de différentes manières, et ce, selon les valeurs prônées par l’équipe agile. Mais elle a un but précis, la réussite collective !

Donner le droit à l’erreur pour lancer l’amélioration

Dans une organisation classique, l’entreprise se focalise sur le résultat. Avec l’organisation agile, outre le résultat, le côté humain est également mis en avant. Et dans cette optique, il est logique que des erreurs puissent être commises par les membres de l’équipe. 

Lorsque cela se produit, il est possible d’y voir une opportunité pour avancer, innover. C’est également le meilleur moyen de se remettre en question, non pas dans le sens négatif, mais toujours dans le but de se surpasser, de donner le meilleur de soi-même. 

Apprendre de ses erreurs permet d’améliorer la qualité de travail de l’équipe mais aussi la relation avec les clients.

C’est là le secret de la réussite des entreprises : cultiver le droit à l’erreur pour se développer collectivement.

Favoriser et encourager l’autonomie

L’autonomie au travail est un concept relativement nouveau dans le domaine du pilotage d’entreprise. Elle consiste à donner une grande liberté aux employés pour effectuer leur travail. L’autonomie permet aussi aux managers de motiver les membres de l’équipe en leur offrant un cadre de travail qui leur convient plus et qui leur permet de s’épanouir. Dans ce sens, les membres de l’équipe peuvent améliorer considérablement leur créativité et prendre plus de responsabilités au sein même de son équipe. 

Pour favoriser l’autonomie, le manager peut prendre le temps de piloter ou de former les membres du groupe pour qu’ils sachent et comprennent réellement les tâches qui leur sont confiées. Puis, le manager encourage et félicite les travaux effectués afin de motiver les membres de l’équipe. Enfin, le manager peut confier des tâches aux membres de l’équipe. Ainsi, ces derniers se sentiront plus confiants et appréciés à leur juste valeur. 

Chaque manager est libre de choisir la manière dont il souhaite diriger son équipe. Cependant, il est important de retenir quelques principes pour favoriser la culture agile au sein de son organisation. En collaborant avec tous les membres de votre équipe, en cultivant le droit à l’erreur, en construisant une relation de confiance avec eux , vous verrez des résultats probants en peu de temps !

Visitez notre site pour avoir plus de détails sur comment manager votre équipe de manière efficace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *