La mesure et le pilotage de la performance par le lean

Suivre les indicateurs quantitatifs, de volume, de rentabilité, ou encore de qualité… À quoi bon finalement ? Ces indicateurs doivent permettre avant tout de mesurer la réussite ou l’échec d’une activité, et les dimensions visuelles du management visuel y contribuent fortement.

Le management visuel notamment par l’ ‘Obeya’

« Obeya », qui signifie « Grande salle », terme japonais, représente une salle dans laquelle on affiche au mur l’ensemble des activités. Il s’agit d’un pilotage visuel en termes de rituels de management.

Son format -ainsi que sa dénomination (tableau de bord, brief-debrief, rituel de management, animation intervalle court, point 15 minutes, kanban…) doit être adapté à l’activité de chaque équipe, ou organisation. 

Quel que soit le secteur où il est déployé de manière pertinente, la mise en place d’un système de management visuel peut réduire  les délais jusqu’à 30%, et apporter des gains sur les coûts (projet…) jusqu’à 90%.

Facteur clé de réussite : relier le pilotage en performance et l’engagement de l’humain

Pour construire les indicateurs de son équipe, organisation, pourquoi ne pas construire et suivre des indicateurs selon les 5 niveaux de pyramide de besoins de Maslow ?

  • Au premier niveau, la sécurité physiologique est représentée par les indicateurs d’incidents, d’accidents, d’alertes psychosociales, de risques sur les personnes, équipements et activités…
  • Au deuxième niveau, la sécurité d’emploi, c’est par la compétitivité de l’organisation, en quoi elle est productive, a une bonne qualité, et répond dans les délais aux attente
  • Au troisième niveau, l’appartenance par la mesure et le suivi de la vie de l’équipe : smileys, météos, faits marquants (top-flop…)
  • Au quatrième niveau, l’estime qui se base sur la capacité de se sentir évoluer, notamment par la résolution des problèmes rencontrés ainsi que par les bonnes idées et innovations proposées
  • Au cinquième et dernier niveau, l’impact de l’équipe se traduit par sa capacité de capitaliser les meilleures pratiques ainsi que de les communiquer pour influencer l’ensemble de l’organisation, au-delà de l’équipe.

Nous sommes ainsi capables de répondre aux besoins des personnes, et des équipes, et de piloter notre réponse à ces besoins….
Partagez-nous votre expérience, et suivez-nous dans nos articles, et retrouvez nos livres blancs et apports en lean & agile sur : https://inspiringorganizations.com/ressources/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *