Lean et COVID en hôpital : pour ou contre ?

Le lean est un système de management basé sur les meilleures pratiques  de Toyota depuis 1950. Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Toyota a développé un système de production : le Toyota Production System (TPS). Depuis, il est devenu leader en tant que constructeur automobile. Dès lors, cette nouvelle approche est devenue une véritable référence dans de nombreux domaines. Et justement, dans les hôpitaux, le lean est devenu un concept fondamental, visant à proposer une meilleure prise en charge des patients. Malheureusement, il est maintenant critiqué notamment pour avoir aggravé la crise du Covid-19.  

En étudiant plus nettement la situation, le lean pourrait être aussi la solution au Covid-19, mais comment ?

Lean management et l’hôpital : quelle réalité ?

Depuis la propagation du Covid 19, les hôpitaux qui ont déployés le lean les années précédentes ont subi une pénurie de masques, c’est un fait. Mais le lean n’en n’est pas la cause. En effet, avant la pandémie, les masques étaient pour nombre d’entre eux périmés.

Malgré le fait que certaines industries, notamment les industries asiatiques, ont réussi à produire des masques très rapidement, certaines industries ont réduit leur production de masques pour éviter le gaspillage, car les stocks de masques n’étaients plus considérés comme critiques… Logiquement, un imprévu d’un tel niveau, une pandémie d’une telle ampleur a montré l’impact dans les rouages bien huilés -flux tendus- du lean : sans stocks suffisants, pas de possibilité de réagir et protéger suffisamment les populations

Lean management et l’hôpital : quelles opportunités ?

Le lean permet d’optimiser l’organisation et les variations “habituelles” de la demande. Mais en cas d’imprévu fort, cette approche -comme toute autre approche organisationnelle- semble être inadaptée. Cependant, le lean n’a pas manqué d’efficacité dans de nombreuses entreprises…

À l’exemple de PME et de grands groupes qui ont pu réagir et construire de nouvelles lignes de production de respirateurs et de masques. Les industries pharmaceutiques, qui elles aussi, subissent de fortes contraintes et exigences, se basent sur le principe du lean durant leurs processus de recherches, d’industrialisations et de validations des vaccins.

Lean au-delà de l’hôpital, dans l’ensemble des activités, industrielles et services :

Dans un contexte de lean ‘mécaniste’, l’être humain est mis à part.  Une crise sanitaire comme celle du Covid-19 entraîne sans nul doute une lourde crise économique. Par conséquent, les entreprises auront tendance à diminuer leur personnel pour amoindrir les charges qui leur pèsent. Ainsi, tous les experts prédisent une chute d’activité forte, voire extrême dans certains secteurs comme le tourisme, l’événementiel, l’aérien, l’hôtellerie… Et avec moins de clients, le chiffre d’affaire va diminuer considérablement et impacter fortement et durablement la vie de l’entreprise.

Or, dans un contexte de lean équilibré, qui tient compte à la fois du processus et des humains, les entreprises peuvent trouver des solutions adéquates, de nouvelles modalités de fonctionnement face aux contraintes liées au Covid-19 : pratiquer le télétravail, fluidifier certaines activités…

Finalement, le lean est aussi une solution à notre problématique, à nos enjeux liés au COVID-19 !

Le lean est polyvalent. Il peut être déployé dans de nombreux secteurs : médicaux, administratifs, industriels…. Cette démarche est fondée sur l’analyse des problèmes et peut être appliquée même dans des situations imprévisibles comme le Covid-19. Il est juste nécessaire de se rappeler que les humains possèdent une place importante dans l’entreprise, c’est eux qui analysent les problèmes et suggèrent des solutions ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *