Télétravail : Quelle suite depuis la reprise ?

En France, le taux de télétravail s’élevait à 20 % en moyenne avant le COVID. Et force est de reconnaître que la loi sur le renforcement du dialogue social ainsi que le Ministère du Travail encouragent cette pratique. Elle répond en effet à une demande économico-sociale de plus en plus importante. Le télétravail a cependant aussi ses inconvénients. Sans une équipe solidement constituée, la productivité peut s’en ressentir. Cela commence par l’engagement des collaborateurs. Lorsque la conviction individuelle est au rendez-vous, elle renforce la synergie de l’équipe. L’engagement au travail En matière de productivité, l’un des critères les plus pertinents est celui de l’apport des collaborateurs. Il ne s’agit pas de faire acte de présence. L’importance de la participation, de la valeur ajoutée du membre de l’entreprise est primordial. Il s’implique, fait avancer le projet, et constitue un réel apport. Forcer le présentéisme au travail peut nuire aux performances individuelles et collectives. En effet, l’une des causes du présentéisme peuvent reprendre celles de la réunionite. La propension des entreprises ou des sociétés à la réunion peut induire le désengagement des collaborateurs. Cela se traduit alors par un manque de motivation ou d’intérêt. Voire de potentielle évolution de leurs activités professionnelles. Le télétravail, une solution ? Entre 2017 et 2018, les français en télétravail sont passés de 25 % à 29 %. Cela s’explique notamment par la souplesse des horaires de travail, car le travailleur choisit lui-même ses créneaux. L’aspect chronophage du temps du trajet vers le lieu du travail n’est pas étranger à cet engouement. Cependant, lors d’un télétravail massif comme lors du covid, la productivité de l’équipe peut chuter. Ainsi, en situation de télétravail forcé, une étude de Deskeo a démontré que certains travailleurs avaient avoué être moins productif que d’habitude à la maison. Les fondements de l’équipe En termes d’équipes et de groupes, le temps est donc un facteur essentiel à la productivité. La tendance à la RÉUNIONITE peut altérer notre efficacité. Afin d’optimiser notre temps et celui des autres, il est important de savoir déterminer à l’avance l’objet de la réunion et ses participants. Un point régulier pour débriefer sur les avancées communes peut faire une grande différence. Cela aide, d’avoir une vue d’ensemble sur l’atteinte de nos objectifs. En outre, les valeurs communes ainsi que les habitudes instaurées dans un groupe peuvent placer la réussite de l’équipe à un tout autre niveau. Il n’en tient qu’à nous de relier nos principes pour arriver à un consensus qui prône l’atteinte des objectifs. Nous publions du contenu régulièrement. Si cet article vous a plu, suivez-nous sur nos réseaux sociaux : Facebook et LinkedIn, abonnez-vous à notre chaîne YouTube et restez connecté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *