Dans son ouvrage L’intelligence émotionnelle, Daniel Goleman nous partage : « Si tu n’as ni empathie ni relations personnelles de qualité, peu importe que tu sois intelligent, tu n’iras pas bien loin…» Ceci reflète toute l’importance d’une dimension émotionnelle et relationnelle au travail pour arriver à une performance de haut niveau. 

Ceci nous rappelle Daniel Pink au sujet de la motivation intrinsèque d’un individu et son impact sur la réussite et la pérennité d’une entreprise. Cette motivation « interne » agit comme un leitmotiv et devient le moteur de l’individu pour mieux travailler, pour être plus impliqué dans ce qu’il réalise. Le collaborateur qui travaille avec un sentiment d’appropriation élevé devient en effet un vrai levier d’accomplissement de son entreprise. 

Ces deux constats nous amènent alors à constater qu’une culture d’entreprise qui rassemble les valeurs, postulats et comportements de ses collaborateurs, peut être considérée comme l’intelligence émotionnelle de son collectif. Et ainsi fortement contribuer à sa réussite. Tout comme l’intelligence émotionnelle contribue à plus de 58% de la réussite d’un individu, la culture d’entreprise y contribue aussi en très grande partie.

Pour mieux comprendre cette idée, approfondissons ensemble ce qu’est la culture d’entreprise et ses enjeux. Nous verrons en quoi la culture d’entreprise et l’intelligence émotionnelle sont liées et agissent de concert.

Car au final, les questions clés sont : pourquoi mettre en place une culture d’entreprise ? Comment la déployer et la pérenniser au sein de l’entreprise ?

La notion de culture d’entreprise

La culture d’entreprise -ou culture organisationnelle- rassemble les héritages, valeurs, leadership et caractéristiques que partagent une même organisation. Les comportements visibles, les valeurs et les croyances de cette même société sont le fondement d’une culture d’entreprise. Lorsqu’elles sont ancrées et appliquées par tous ses pairs, elles permettent alors de distinguer une entreprise de ses concurrents et d’en expliciter l’”ADN”. 

En effet, une culture forte régit le fonctionnement d’une entreprise donnée. Elle devient une source de savoir et de motivation si cela parvient à toucher les cibles internes et externes. La performance repose sur un fort sentiment d’appartenance et la reconnaissance de son environnement. 

Selon de nombreux référents -dirigeants, conseils, experts- en organisation, cette culture déterminera le succès futur de l’organisation. La culture est plus importante que tout autre facteur en jeu, elle fait ou défait toute stratégie que nous pourrions mettre en place. 

La culture d’entreprise joue également un rôle important pour la marque de l’entreprise et la marque employeur. Pour avoir les meilleurs produits, nous avons besoin des meilleurs talents. Pour avoir les meilleurs talents, il nous faut construire une bonne réputation. Outre la réputation auprès des clients et sur le marché du travail, la culture d’entreprise favorise également la fidélisation de la main d’œuvre. 

L’intelligence émotionnelle est à l’individu ce que la culture d’entreprise est au collectif 

Grâce aux travaux de Goleman, repris ensuite par Travis Bradberry dans Intelligence Émotionnelle 2.0, la notion de l’intelligence émotionnelle est devenue récurrente au travail. Pas seulement au niveau managérial, mais aussi au niveau de chaque collaborateur. Les personnes ayant développé un fort potentiel d’intelligence émotionnelle sont alors capables de dépasser leur conscience de soi pour bien mieux travailler avec leurs collègues. Ils sont plus à même à se concentrer sur le positif, s’affirmer si besoin, dépenser leur énergie avec parcimonie et être plus autonomes et contributeurs.

Dans la même optique, nous savons qu’une même culture partagée par les collaborateurs les aide à avancer vers un même objectif, à mieux travailler avec l’autre et à s’approprier un sentiment d’appartenance plus fort. La culture d’entreprise devient l’intelligence émotionnelle qui porte les collaborateurs vers les mêmes valeurs et pratiques communes.

Une culture d’entreprise permet aux collaborateurs ou à l’entreprise notamment de : 

  • capitaliser leurs connaissances
  • résoudre les conflits suivant les valeurs prônées
  • converger, fluidifier et dynamiser les relations
  • attirer plus de talents et, surtout, les fidéliser
  • se positionner plus clairement sur un marché différenciant

Ce qu’apporte une culture d’entreprise

Le partage d’objectifs et des valeurs communes permet de développer une culture d’entreprise saine et dynamique. James Heskett, dans Culture Cycle, estime que les entreprises ayant développé une forte culture interne observent une performance entre 20 à 30% supérieure à à leurs concurrents. 

La culture d’entreprise aide également à promouvoir la différenciation de l’entreprise, tant en termes d’image de marque qu’au niveau des arguments de vente et de la valorisation des produits et services auprès des clients et partenaires, internes et externes et de son positionnement marché. 

De plus, il a été fortement constaté que 90% des entreprises top performantes ont une forte culture et que 60% de leur performance est apportée par la culture d’entreprise. Il est constaté un revenu net de +756% sur 10 ans !

Les premières questions à se poser pour déterminer pour clarifier notre culture d’entreprise apparaissent enfin : 

  • Quels comportements visibles distinguent les interactions au sein de votre entreprise ?
  • Quelles valeurs ? Non pas communiquées, mais bien incarnées régulièrement.
  • Quel état d’esprit, et quelles ‘croyances’ profondes -non pas religieuses- mais bien en termes de fonctionnement collectif et sociologique au sein de notre entreprise, partageons-nous

Téléchargez l'ebook "Management Visuel de l'équipe : Créer systématiquement des équipes d'exception"

X