Une équipe récemment formée verra forcément une baisse de productivité à un moment donné. Ce moment détermine le moment critique d’évolution de celle-ci. Alors, choisir et utiliser les bons outils pour déterminer les problèmes et mettre des solutions concrètes en place est important.

Une équipe dysfonctionnelle n’évolue pas, elle stagne ou plutôt régresse. Lorsque celle-ci est en stagnation, elle est moyenne. Enfin, elle est excellente lorsque son évolution est en perpétuelle amélioration.

La quatrième étape de la méthode C.R.É.E.R. regroupe trois éléments clés à atteindre : 

  • Résoudre les problématiques clés avec une démarche systématique et globale : la méthode ECAR ;
  • Favoriser l’innovation avec une approche d’idéation terrain éprouvée : la méthode IDÉE ; 
  • Développer la culture du feedback.

La méthode ECAR

Au cœur de l’amélioration continue, nous pouvons trouver cette culture “problème = opportunité”.

La méthode ECAR -Enjeux, Constat, Analyse et Résolution- permet de comprendre et de déterminer les écarts entre les attentes et la réalité.Ces derniers peuvent être nombreux et se présentent souvent sous diverses formes. Il peut s’agir de l’attente vis-à-vis des collègues, de nos outils de travail, de notre environnement et autres.

Alors, pour les définir, la méthode ECAR se subdivise en quatre étapes :  

  1. Déterminer les enjeux et les impacts du problème : quoi, comment, phase synthétique et objectif ;
  2. Afficher les constats sous forme visuelle : stratifications et mesures succinctes ;
  3. Analyser les cause des écarts et les solutions à court et moyen termes : référent -qui pilote ?, résolution -comment résoudre, dates de début et de fin, charge approximative nécessaire pour cette résolution ;
  4. Résoudre les écarts sur le long terme en instaurant un système de pilotage.

La méthode IDÉE

Pour trouver de nouvelles idées, le service le plus souvent sollicité est le département des recherches et d’innovation. Pourtant, pour rester la plus concrète possible, une bonne démarche d’idéation requiert un maximum de suggestions, d’où la mise en place de séances de brainstorming.

Néanmoins, nombreux sont les quiproquos qui peuvent apparaître au cours de ces séances. Pour cette raison, l’équipe utilise deux entonnoirs pour déterrer les meilleures idées et synthétiser ces réunions : la phase divergente et la phase convergente. 

La phase divergente donne roue libre à l’imagination et permet à chacun des membres de l’équipe de l’exprimer le plus possible. La phase convergente, quant à elle, est plus un retour à la réalité et demande de la rigueur et de la vigilance.

Ces deux entonnoirs permettent d’ouvrir les esprits et trouver ainsi des idées innovantes tout en restant dans le cadre de solutions efficaces et réalisables. C’est à ce moment-là que nous utilisons le modèle IDÉE.

Le modèle IDÉE se divise en 4 étapes complémentaires : 

  1. Imprégner : s’imprégner du périmètre, de l’impact du besoin, de l’ouverture d’esprit et d’empathie des usages ;
  2. Définir par le biais de stratifications, de regroupements ou de mandats ; 
  3. Émerger en développant des prototypes ;
  4. Engager en s’implantant dans un mode de concrétisation et de réalisation.

Le feedback CFO + G

Le feedback reste un des meilleurs outils pour soutenir les membres de son équipe et les aider à s’engager sur une étape d’évolution constante, donc de réaliser l’amélioration continue ! Il permet de plus de susciter un réel engagement de la part des membres de l’équipe et de les pousser dans une perspective de proactivité permanente.

Le feedback CFO + G peut se définir en 4 dimensions : 

  1. Confiance : renforcer la confiance et l’écoute pour consolider la relation ;
  2. Faits : apporter des précision concrètes et factuelles pour éviter la personnalisation ; 
  3. Options -Renforcement et Ajustement- : proposer des axes d’évolution comme encourager à poursuivre, ajuster pour faire différemment ou encore proposer des points d’étapes ;
  4. Gains : encourager à appliquer l’option en insistant sur les gains et la valeur ajoutée collective. 

Maintenant que nous avons vu les 4 premières étapes de la méthode C.R.É.E.R., Construire & Renforcer des Équipes d’Exception, voyons comment nous pouvons le mettre en place de manière régulière, et redéfinir les notions de réussite et de réalisation collectives… Retrouvons-nous dans la prochaine étape de synthèse de la méthode C.R.É.E.R. À très bientôt pour la suite…