La méthode C.R.É.E.R. -Construire et Renforcer des Équipes d’Exception qui Réussissent se base sur les meilleures pratiques de management visuel et de cohésion d’équipe, appliquées simultanément, de manière fluide. Elle répond à trois enjeux : 

  • Une démarche de transformation systématique et pérenne ;
  • Une articulation des équipes au sein des organisations en cohérence systémique ;
  • L’équilibre entre les « savoir-être » et les indicateurs métiers de transparence.

Fréquemment, les questions sur la méthode C.R.É.E.R.  dépassent le périmètre d’une simple équipe et visent un département, une entreprise. Dans ce cadre, de quelle manière s’y prendre dans l’ensemble du organisation, comment faire pour passer à l’échelle ?

Pour y répondre, nous développons trois dimensions : la gouvernance, l’articulation des niveaux d’AIC et une cohérence globale pour une gouvernance visuelle.

La gouvernance : partir de la déclinaison d’objectifs

Souvent basé sur le taylorisme, la gouvernance est associée à la déclinaison des objectifs top-down et à leur pilotage. Néanmoins, ce type d’organisation peut ne pas susciter, voire bloquer l’engagement spontané des équipes. En effet, habitués à être des exécutants plutôt que des acteurs, ces derniers seront moins enclins à innover et leur force de proposition sera au plus bas.

Pourtant, si nous partons de cette déclinaison d’objectifs en la rendant visuelle grâce au management visuel, engager et faciliter l’appropriation des axes stratégiques et des valeurs de l’entreprise à tous les niveaux de l’organisation serait plus facile.

Dans ce tableau de management visuel s’inscrivent les indicateurs quotidiens en lien avec la performance réelle des opérations, les objectifs attendus et consignes basés sur la Vision du Groupe, les tableaux de bords et plans d’actions et ce à tous les niveaux…

L’articulation des niveaux d’AIC

Une gouvernance visuelle d’organisation efficace se base sur une structure de Management Visuel cohérente à différents niveaux. L’objectif est de faciliter la circulation d’information à travers les différents niveaux de l’organisation.

Tout d’abord, le Management Visuel est en cohérence d’une déclinaison d’objectifs et de remontée d’alertes et d’informations clés. Ensuite, il est en complémentarité en fréquence, et en éléments particuliers à chaque équipe.

En effet, selon le niveau hiérarchique, des points quotidiens, hebdomadaires ou mensuels sont organisés. 

Au niveau du Bottom management, des points quotidiens de 5 à 15 minutes par poste de travail sont nécessaires afin de répondre au besoin des équipes opérationnelles de se coordonner sur les activités journalières qui peuvent changer fréquemment. Ces points peuvent se faire par poste de travail afin de réajuster les consignes entre postes.

Au niveau du middle management, des points hebdomadaires de 30 à 45 minutes sont favorisés par les équipes de managers.

Au niveau du top management, les équipes de direction privilégient les points bimensuels de 45 à 90 minutes, ou exceptionnellement des points hebdomadaires -cependant très courts.

Une cohérence globale pour une gouvernance visuelle

Pour instaurer cette cohérence, réaliser un fort ROI ou Retour sur Investissement reste une étape importante. En effet, le Management Visuel est parfois opposé par des détracteurs principalement sur les notions de perte de temps, d’intérêt ou de manque de focus. La notion de ROI répond à ces oppositions.

Elle impacte sur l’axe financier, les axes de temps, d’énergie et donc d’efficacité et de valeur ajoutée des points d’équipes. 

L’objectif de cette cohérence est de basculer d’un management visuel dont bénéficie une seule équipe à un management visuel dont bénéficie toutes les équipes et qui traite toutes les difficultés dans l’organisation. 

Les trois premières étapes pour réussir un Management Visuel

Les trois premières étapes de la méthode C.R.É.E.R. sont indispensables pour réussir un management visuel.

La première étape est Construire : rencontrer chaque membre et prendre le temps avec chacun d’eux. L’objectif de cette première étape est de construire des liens de qualité se basant sur la confiance.

La deuxième étape est Renforcer : ritualiser les tâches, structurer un tableau d’équipe et rendre le tableau de management visuel.

La troisième étape est Équipes : ajuster l’animation de l’équipe et déployer les 5 rôles de leadership tournant,  progressivement.

Nous avons maintenant toutes les clés pour réussir à mettre en place un Management Visuel au sein d’une équipe et de la déployer à tous les niveaux de l’organisation. Nous en avons fait une norme, une habitude, une manière de vivre et de performer durablement.

À très bientôt pour la suite, l’entreprise Stratégie Coeur !